Chapelle des Jésuites
Restauration et aménagement en lieu culturel
Communauté d’Agglomération du Pays de Saint-Omer
Restauration et aménagement en lieu culturel

Classé au titre des monuments historiques depuis le 11 juillet 1942, la Chapelle des Jésuites Wallons constitue un remarquable témoin du patrimoine religieux du XVIIème siècle à Saint-Omer. La chapelle incarne les valeurs portées par la Compagnie de Jésus et ses architectes. Le projet porté par la CAPSO associe la restauration générale des dispositions existantes de cet exceptionnel espace intérieur et la mise en place d’équipements accompagnant la démarche de réutilisation de l’ancienne chapelle en espace multi-culturel, en vue d’une programmation événementielle. La chapelle pourra notamment accueillir des concerts et des spectacles de différentes natures, des expositions d’envergure, devenant ainsi la vitrine du développement culturel de l’Agglomération. Le parti de restauration a été de conserver et consolider les strates en place avec un badigeon blanc respectueux de l’état d’origine, rapporté sur les couches anciennes, sur l’ensemble du décor et des parements. Ce caractère monochrome correspond à l’esprit de l’architecture de la contre-réforme privilégiant la luminosité de l’espace de la chapelle, recréant une atmosphère de clarté et accompagnant la liturgie post-tridentine, en opposition avec la bichromie extérieure (pierre et brique apparente). Le projet d’aménagement de la Chapelle des Jésuites intègre la modernisation des installations techniques et la création de dispositifs d’accueil adaptés aux besoins actuels, ainsi que la mise aux normes en matière d’accessibilité et de réglementation incendie. Dans le cadre des travaux, la chapelle des Jésuites a ainsi fait l’objet d’une série d’aménagements d’ordres architectural, scénographique, technique et acoustique. L’objet premier de la composition de l’espace est de conjuguer l’unité, l’organisation globale et la qualité spatiale du lieu avec les fonctionnalités particulières requises pour les différents événements qui se dérouleront dans la chapelle. Il s’agissait de rendre la chapelle «capable» en termes d’infrastructures d’accrochages et de réseaux scénographiques (audiovisuel, lumière, machinerie). L’aménagement du lieu est complété par la mise en place d’un système de rideaux acoustiques et des éléments de mobilier (chaises, banques d’accueil, cimaises, rangements