Abbatiale Saint-Sauveur, Redon
Ville de Redon
Restauration intérieure et extérieure du chœur, des chapelles rayonnantes et du bras sud du transept

L’abbaye est associée dès sa fondation en 832 par Saint Conwoïon et Nominoë à l’affirmation du pouvoir breton. Après son saccage par les Normands, elle est reconstruite dans la première moitié du XIe siècle et son chœur se voit remanié durant la deuxième moitié du XIIIe siècle. Richelieu, nommé abbé commendataire du monastère de 1622 à 1642, délègue aux Mauristes la reconstruction des bâtiments abbatiaux. A l’abbatiale, des travaux sont également entrepris dont le plus célèbre est l’installation du grand retable, oeuvre de Tugal Caris, considéré comme l’un des maîtres de l’école lavalloise. Suite à l'incendie de la nef de 1782, les premiers constats d’état sont entrepris et de nombreuses restaurations se succèdent à partir du XIXe siècle.

Le parti d'intervention privilégie une connaissance historique et technique de l’oeuvre, en proposant notamment la reconnaissance des grandes campagnes de restauration engagées après le classement de l’édifice en 1851. Entre autres, nous proposons de conserver la chape de béton en couverture des chapelles rayonnantes, héritée de la campagne réalisée par Paul Gout au début du XXè siècle pour redécouvrir les baies du triforium, tout en apportant une nouvelle solution de couvrement qui pérennisera l’édifice.

Abbatiale Saint-Sauveur
Maître d’Ouvrage Maître d’Œuvre Protection Montant des travaux Etape du projet
Ville de Rennes Pierre-Antoine Gatier,
ACMH
Équilibre Structures,
BET Structures
ECIE, BET Fluides
GEDIFI, OPC
Cabinet Pilté,
Economiste
Edifice classé au titre des Monuments Historiques 4,0 M € HT Etudes en cours